Rechercher
  • Jo

Parution dans "Le Journal de Vitré"


Une ONG de secouristes sans frontière

Bastien Bizieux a créé la branche française de la Birta, spécialisée dans la gestion de crise et le secours. Avec deux objectifs : former et intervenir lors de catastrophes.

04/05/2016 à 14:34 par Benjamin Chenevière

Le Noyalais Bastien Bizieux, pompier professionnel a fondé en 2015 la branche française de l’ONG Birta (Brigade internationale de recherches techniques et d’assistance). L’association comprend une vingtaine de secouristes (pompiers, militaires, infirmiers, maître-chien…) qui s’investissent bénévolement dans la formation et qui peuvent intervenir lors de catastrophes naturelles ou technologiques.

« J’ai connu cette organisation mexicaine en 2010, lors d’une intervention sur le tremblement de terre en Haïti, alors que j’étais militaire pour la Sécurité civile, raconte Bastien Bizieux, coordinateur pour la France et l’Europe. Nous avons travaillé ensemble pour fouiller les décombres de l’hôtel Montana où avaient été ensevelis 300 civils. »

La Birta a vu le jour en 1985, lors du tremblement de terre de Mexico. Un homme, Hector Mendez, a alors réuni un groupe de bénévoles pour sortir les victimes des décombres. D’où le surnom de « taupes aztèques » donné aux membres de la Birta.

« Un esprit professionnel et altruiste »

Depuis cette rencontre, Bastien Bizieux a travaillé régulièrement avec l’organisme, notamment pour dispenser des formations dans différents pays d’Amérique du Sud. Il est également intervenu dans l’état de Washington, aux États-Unis, en 2014, lors d’un glissement de terrain.

« C’est leur esprit professionnel et altruiste qui m’a plu. On va dans un pays qu’on ne connaît pas, on travaille main dans la main avec des gens qui ne parlent pas notre langue, on met notre vie dans les mains de nos collègues. C’est quelque chose de profond. »

Pour renforcer son action, il a donc décidé de créer une association en France, qui comprend plusieurs adhérents noyalais. En 2015, les membres de Birta France ont dispensé des formations de gestion de crise en Colombie, au Mexique et au Brésil. D’autres sont prévues. Mais pas seulement. Ils ont aussi proposé une initiation aux premiers secours à Noyal il y a quelques semaines, qui a rassemblé une cinquantaine de personnes.

Appel aux dons

Les membres de la Birta France se sont équipés avec tout le matériel professionnel d’intervention nécessaire.

Ils s’entraînent chaque mois aux différentes techniques de secours. De plus, ils organisent un exercice grandeur nature tous les trimestres. Le dernier avait lieu sur le site industriel de Triballat.

Mais pour pouvoir partir en intervention, par exemple en Équateur qui a subi un important séisme il y a quelques semaines, l’association a besoin de fonds et fait appel aux dons.

« Cet argent ne sert qu’à la partie opérationnelle : le transport, le fret, la logistique sur place, précise Bastien Bizieux. Pour le reste, nous sommes tous des bénévoles et nous finançons nous-même nos équipements, nos vaccins… »

Un petit coup de pouce pour que ces secouristes sans frontière puissent continuer à sauver des vies, ici et ailleurs.

Pratique. Pour faire des dons, envoyer un chèque à l’ordre de Birta France au 33, rue du Pâtis Simon, 35 530 Noyal-sur-Vilaine, ou par Paypal à partir du sitewww.birtafrance.wix.com/topos-azteca. Infos au 06 21 25 21 50 ou birtafrance@gmail.com.

35530 Noyal-sur-Vilaine

Benjamin Chenevière

source : Le journal de Vitré du 6 mai 2016


© 2015 videloupjonathan@gmail.com. Créé avec Wix.com